Développement durable

A travers son rôle de défense des consommateurs, Familles de France est au coeur des problématiques économiques, sociales et environnementales de notre société. Ainsi, nous suivons de près et quotidiennement l'actualité du développement durable afin de faire part des points les plus importants et de répondre au besoin d'information des familles.

Des vignettes antipollution obligatoires dans certaines villes

Jeudi, 5 Janvier, 2017 - 14:45

Après l’épisode de pollution, le plus intense depuis dix ans, que nous avons connu en décembre, l’Etat a mis en place un plan d’action pour la qualité de l’air.

Les particules fines très polluantes qui entraînent chaque année une hausse des maladies respiratoires et cardio-vasculaires, proviennent pour une part importante du trafic routier. C’est pourquoi, l’une des mesures phares du gouvernement vise à restreindre le trafic. L’idée étant de remplacer le système actuel d’alternance par un système sans doute plus efficace.

Entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2016 mais jusqu’ici non obligatoire, la vignette baptisée certificat qualité de l’air (Crit’Air) sera donc désormais obligatoire dans toutes les agglomérations soumises à des pics de pollution réguliers.

Et à partir du 16 janvier 2017, pour rouler dans Paris, il faudra obligatoirement coller sur le pare-brise de sa voiture ou sur la fourche de sa moto ladite pastille de couleur indiquant le niveau de pollution de son véhicule. La capitale, sera la première ville à installer durablement cette vignette. Son objectif est de faciliter l’identification des véhicules les moins polluants qui, pourront circuler dans les zones de restrictions de circulation pour lutter contre la pollution contrairement aux véhicules les plus polluants.

Ce qu’il faut savoir :

-       Quels sont les véhicules concernés : le certificat qualité de l’air concerne tous les véhicules routiers, dont les voitures et les utilitaires légers.

-       Quelle vignette pour son véhicule : 6 catégories ont été créées en fonction du type de motorisation et de l’âge du véhicule, de la vignette verte (1er catégorie) dite « zéro émission » pour les véhicules électriques et les véhicules a hydrogène à la vignette grise (dernière catégorie) destinée aux vieux diesels Euro 2 immatriculés entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000.

Pour connaître la classe environnementale de son véhicule un simulateur est mis à disposition sur le site Internet officiel du ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer : https://www.certificat-air.gouv.fr/simulation

-       Où apposer la vignette : pour les 2 ou 3 roues, elle doit être collée sur la fourche  et pour les voitures à l’intérieur du véhicule, recto tourné vers l’extérieur, sur la partie inférieure droite du pare-brise, de manière à être visible par les agents de contrôle.

-       Comment l’obtenir et à quel prix : le certificat qualité de l’air se commande par Internet sur le site officiel https://www.certificat-air.gouv.fr/demande/cgu. Il faut se munir du certificat d’immatriculation (anciennement carte grise) du véhicule. Celui-ci doit être à jour. Si tel n’est pas le cas, il faut procéder au changement d’adresse avant de faire la demande de certificat. Le prix de la vignette est de 3,70 euros, auxquels s’ajoute le montant de l’acheminement par voie postale. Pour un envoi en France, cela revient à 4,18 euros.  La vignette arrivera dans les trente jours suivant la demande à l’adresse inscrite sur le certificat d’immatriculation.

-       Une amende en cas d’infraction : si les restrictions d’une zone à circulation restreinte ne sont pas respectées, une amende est prévue. C’est la même que pour les contraventions ainsi les automobilistes encourent 68 euros et les poids-lourds 135 euros. Pour le moment, aucune amende n’est prévue pour un véhicule qui serait en règle mais ne porterait pas de vignettes.