Développement durable

A travers son rôle de défense des consommateurs, Familles de France est au coeur des problématiques économiques, sociales et environnementales de notre société. Ainsi, nous suivons de près et quotidiennement l'actualité du développement durable afin de faire part des points les plus importants et de répondre au besoin d'information des familles.

Agro-écologie, késako ?

Vendredi, 16 Décembre, 2016 - 13:30

Familles de France a participé à la journée sur l’agro-écologie organisée par le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt. Au programme plusieurs thématiques dont, l’agro-écologie pour une alimentation durable et changeons d’agriculture pour limiter les effets du changement climatique.

Pour répondre aux défis alimentaires et économiques de l’après-guerre, le secteur agricole s’est lancé dans une modernisation sans précédent. Et s’est appuyé sur les quatre piliers que sont les ressources fossiles, les intrants chimiques, la mécanisation et la sélection végétale et animale.

L’agriculture française doit faire face à des défis majeurs : alimentaires, sanitaires, environnementaux, économiques, sociaux, territoriaux et techniques. Au XXe siècle, les progrès agronomiques et la politique d’agriculture commune ont permis de relever le défi de nourrir l’Europe. Mais au XXIe siècle, ce sont de nouveaux défis qu’il faut relever pour nourrir 10 milliards d’individus, comme: l’émergence de risques sanitaires, la pression des marchés mondiaux, les attentes de la société au regard de la santé, de la qualité et de la durabilité induites par des citoyens plus attentifs et aussi une demande croissante en faveur d’une alimentation plus saine, plus gustative et plus respectueuse de l’environnement et du bien être animal.

L’agro-écologie permet de transformer l’agriculture mais aussi de repenser l’ensemble des systèmes alimentaires pour les rendre plus durables. Elle conjugue production agricole et reproduction des ressources naturelles. De plus en plus mise en œuvre dans le monde, elle est considérée comme une des réponses aux différents défis et au dérèglement climatique. C’est la question de l’agriculture de demain et de son maintien.

Cette approche scientifique qui permet une nouvelle façon de réfléchir et de trouver des solutions pour changer en profondeur le modèle agricole actuel et  pour répondre aux défis qui s’y imposent, n’est pas à confondre avec l’agriculture biologique. Contrairement à l’agro-écologie, cette dernière s’appuie sur un cahier des charges et un label apposé sur le produit. L’agro-écologie ne vise pas d’allégation valorisante sur le produit mais, celle-ci est intégrée au sein de la certification environnementale avec pour objectif d’améliorer les pratiques actuelles.